Aujourd’hui, Tokyo VS Osaka !

Dans ces deux villes, on est stressé, on mange des sushi et on parle japonais.

Ah ben non… En fait, l’accent est très différent et le vocabulaire aussi. Certains mots utilisés à Osaka n’existent pas à Tokyo est inversement. Il y a aussi des mots qui ont une signification différente d’une ville à l’autre. Nous voilà bien avancé, cette langue était trop facile !

Si les habitants du Kansai (région Osaka-Kyoto-Nara-Hyogo-Wakayama-Shiga) se font repérer instantanément avec leur accent particulier, ils sont aussi très différents par leur caractère et leurs goûts. Les osakans sont connus pour être impatients. Il y a d’ailleurs des statistiques qui les classent comme étant les gens marchant le plus vite au monde !!!

Mais cette impatiente est compensée par un sens de l’humour quasi britannique ! La plus grande agence de comédiens du Japon est d’ailleurs à Osaka. Et pour une femme d’Osaka, l’humour est une qualité qu’elle recherche chez un homme.

Pour illustrer nos propos, on vous donne un petit lien d’une émission TV qui démontre bien la différence. Et un jour il faudra que l’on vous parle de ces incroyables show TV made in Japan !!!

 

https://www.youtube.com/watch?v=NzfiKmWE3z8

 

Et  les petites explications de la vidéo :

OSAKA :

0.50 On donne à un homme une brosse pour WC en lui demandant ses hobbies. L’homme parle dans la brosse comme si c’était un micro. « Et bien…normalement…en fait je n’ai pas beaucoup d’hobbies, mais j’aime les manga, hey, c’est une brosse pour WC!! »

1 :08 Même question à la demoiselle. « Mon hobby c’est le karaoké.» Cette fois, on lui demander de chanter quelque chose en lui donnant le brosse. La fille dit «On va chanter ensemble d’accord? 1, 2, 3. » Et elle commence à chanter. Après elle dit « Pourquoi?? C’est une brosse de toilette!! »

1:35 Le panneau dit : « Parlons à quelqu’un dans une autre région au téléphone ! » On donne un homme une aubergine à la place de téléphone portable en disant « Il y a quelqu’un de Miyazaki au téléphone. Vous voulez lui parler? » L’interviewé reçoit l’aubergine et parle: « Ah moshimoshi (Allo en Japonais) » Tout de suite après, il continue « Moshimoshi, nasunasu.» Nasu est aubergine en Japonais. Directement il commence avec des jeux de mots J

1 :53 De la même façon, on donne à un autre homme l’aubergine en disant « Il y a quelqu’un de Okinawa au téléphone. Vous voulez lui parler? » « Mais, c’est une auber… » Il continue quand même « Allo?» Et il commence à faire l’expression d’un boxeur très connu d’Okinawa! Après, il dit « Hey, c’est une aubergine !! »

 

TOKYO :

2.30 Le coup de l’aubergine : « Il y a quelqu’un d’Hokkaido au téléphone. Vous voulez lui parler ? » Il dit « Huh? C’est pas possible ça. C’est une aubergine, non ? » L’intervieweur insiste « C’est un téléphone portable. » L’homme répond « Ce n’est pas un portable, n’est ce pas ? C’est un peu destructeur ce que vous faites… »

2 :51 Une dame à présent. On lui donne l’aubergine en disant qu’il y a quelqu’un au portable. Elle dit «Non… non merci… Je ne suis pas très douée pour ce genre de choses. Je suis désolé. » Et elle part.

Elle a compris la plaisanterie, mais ça ne prend pas très bien à Tokyo…

 

OSAKA :

3 :53 On demande à un homme de prendre une photo en lui disant bien qu’on vient de Tokyo. Il s’exclame :  « C’est drôle Osaka, hein? » On lui donne un konnyaku (un ingrédient japonais un peu élastique) à la place d’un appareil de photo. « Voici l’appareil de photo.» « Ah oui, c’est ça…Dite cheese. Hum, il n’y a pas de bouton…C’est un konnyaku!! »

4 :16 De même avec un autre qui s’écrie de suite : « Nandeyanen! » une expression de la région pour réagir aux gags. Il continue immédiatement après : « Ah non non, c’est vrai. C’est un appareil de photo. Alors on y va.» Il mime même le zoom. Puis : «Ah, c’est le konnyaku ! »

4 :36 Dans la dernière scène la fameuse aubergine à la place de portable. Il réagit tout de suite « Moshimoshi. (Allo) Mais c’est une aubergine ça! » On continue en lui donnant une banane J «Ceci est un modèle plus récent. » L’homme continue sans se démonter « Moshimoshi… Oui oui… Vous appelez d’où ?… Ah des Philippines!…Mais non, c’est une banane! »

Vous l’aurez compris, on se prend nettement moins au sérieux à Osaka. J

En septembre, au magasin, vous trouverez des chats pusheen tout kawaii qui pourront servir de téléphone ou d’appareil photo selon vos envies!